Le San Francisco Sound

ROCK   San Francisco Sound

San Francisco Sound 01

San Francisco Sound 02Au sein de la promotion et du développement du San Francisco Sound, on retrouve le producteur de concerts Bill Graham, parrain de la renaissance musicale des années 1960. Graham rend célèbre le Fillmore Auditorium et la Winterland Arena, les grandes salles de la scène rock psychédélique et de la contre-culture hippie de Haight-Ashbury à San Francisco.

Musicalement, ces groupes possédaient un son particulier et une lyrique qui les classaient dans un registre différent. Leur terrain de prédilection passait par la scène. Leur particularité réside dans une approche mélodique différente, une puissance des instruments électriques, une grande improvisation et des textes inspirés : l’hédonisme, l’amour, l’empathie, la fraternité, la solidarité, la « sagesse », les voyages, l’harmonie avec la nature et la réalisation personnelle et collective qui ont été la base de cette contre-culture.

La période d’euphorie se passe de 1965 jusque dans le milieu des années septante.

Bien que de courte durée, cet encart dans l’histoire récente du rock et plus encore son pendant philosophique va contaminer le reste du monde avec décalage et parfois provoquer un détournemSan Francisco Sound 03ent commercial outrancier à l’opposé des idéaux propagés. La fin de la guerre du Vietnam et le développement du grand capitalisme avec son individualisme exacerbé viendront éteindre le feu des utopies et laisseront s’égarer les restes de la tribu à Ibiza et à Goa.

Selon le célèbre parolier de Grateful Dead, Robert Hunter : « L’un des aspects les plus significatifs du San Francisco Sound, à ses débuts était l’orientation traditionnelle des musiciens. Presque tout le monde ne s’est colleté au rock qu’après un solide parcours folk » (1)

Une sélection de cd de ces groupes atypiques se trouvera bientôt dans votre Discobus dès le 15 décembre 2015.   YO

  1. San Francisco 1965-1970 : les années psychédéliques, Castor Music, Le Castor Astral (2006)

______________________________________________________

Interprètes du San Francisco Sound

Cold Blood  Sisyphus PointCulture mobile 1COLD BLOOD

« Sisyphus »    KC6390
« First Taste Of Sin » KC6391

..

..

..

..

Larry-Graham-and-Graham-Central-Station-Raise-Up  PointCulture mobile 1GRAHAM CENTRAL STATION

« Star Walk »   KG6380
« Jam : Anthology »  KG6382
« Raise Up »  KG6383
« Ain’t No ‘Bout-a-doubt It »  KG6500
 » Mirror »   KG6502

..

..

Mother_Earth People Tree  PointCulture mobile 1MOTHER EARTH

 » Stoned Woman  »    KM8100
 » The People Tree »    KM8102

..

 

....

..

Sly and the Family Stone Back on the Right Track  PointCulture mobile 1SLY & THE FAMILY STONE

 » Ain’t Nothing But The One Way  »    KS4220
 » A Whole New Thing  »  KS4222
 » Life »   KS4223
 » Back On The Right Track » KS4224
 » There’s A Riot Goin’On »   KS4225
 » Dance To The Music »   KS4226
 » Do The Rattle Snake  »     KS4227
 » Remember Who You Are »   KS4230

..

Tower Of Power Urban Renewal  PointCulture mobile 1TOWER OF POWER

 » Back On The Streets »KT6540
 » We Came To Play  » KT6541
 » Back To Oakland  » KT6543
 » Urban Renewal »  KT6544
 » Great American Soulbook » KT6545
 » In The Slot  » KT6546
 » Direct  »   KT6549
 » Est Bay Grease  »   KT6553

..

War Peace Sign  PointCulture mobile 1WAR

 » Deliver The World »  KW1290
 » All Day Music  »     KW1291
 » Why Can’t We Be Friends ? »   KW1293
 » Galaxy  »   KW1294
 » The World Is A Ghetto »    KW1295
 » Youngblood  »  KW1297
 » War  »  KW1303
 » Peace Sign  »  KW1304

beau_brummels-66  PointCulture mobile 1THE BEAU BRUMMELS

 » Autumn In San Francisco  »    XB254C
 » Triangle  »      XB254D
 » The Collection  »   XB254E
 » 66  »    XB254F
 » Bradley’s Barn  »    XB254G
 » Autumn Of Their Years  »    XB254H
 » San Fran Sessions  »     XB254I

..

..

Big Brother & The Holding Company Cheap Thrills PointCulture mobile 1BIG BROTHER AND THE HOLDING COMPANY

 » Cheap Thrills  »   XB395A
 » Big Brother & The Holding Com  »  XB395B
 » Cheaper Thrills  »  XB395C
 » Live At The Carrousel Ballroom 1968  »  XB395D
 » Nine Hundred Nights  »     XB395E

Blue Cheer The Original Human Being PointCulture mobile 1BLUE CHEER

 » Blue Cheer  »  XB584E
 » What Doesn’t Kill You…  »  XB584G
 » Original Human Being  »  XB584H
 » Dining With The Sharks  »  XB584I

..

Chocolate Watch Band Best Of  PointCulture mobile 1CHOCOLATE WATCH BAND

 » Best Of Chocolate Watch Band »   XC369B
 » Chocolate Watch Band  »  XC369C
 » No Way Out … Plus  »  XC369E
3
69

The Electric Flag Groovin' Is Easy  PointCulture mobile 1THE ELECTRIC FLAG

 » A Long Time Comin’  »  XE302D
 » Groovin’ Is Easy  »  XE302E
 » An American Music Band  »  XE302F

Electric Prunes Mass In F Minor  PointCulture mobile 1THE ELECTRIC PRUNES

 » Mass In F Minor  »  XE325A
 » Lost Dreams  »  XE325D
 » Stockholm 67  »   XE325E
 » Original Album Series  »  XE325H

Flamin' Groovies One Night Stand PointCulture mobile 1FLAMIN’ GROOVIES

 » Jumpin’ In The Night  »  XF434E
 » One Night Stand  »  XF434N
 » Groove In » XF434R
 » Sixteen Tunes  »  XF434U
 » Rock Juice  »  XF434V
 » A Bucket Of Brain  »  XF434X

Jerry Garcia Reflections  PointCulture mobile 1Jerry GARCIA

 » Garcia (The Wheel »  XG096A
 » Garcia 2″  XG096C
 » Reflections »  XG096D

Grateful Dead Sunshine Daydream  PointCulture mobile 1GRATEFUL DEAD

 » Sunshine Daydream »  XG701L
 » Closing Of Winterland  »  XG701M
 » Dead Ahead  »   XG701O
 » Anthem To Beauty  »   XG701P
 » Dick’s Picks, volume sixteen »   XG701R
 » Dick’s Picks, volume fifteen »  XG701S
 » Dick’s Picks, volume eleven »   XG701Y

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

THE TOURE-RAICHEL COLLECTIVE « The Tel Aviv Session »

Cumbancha, 2012

MUSIQUE DU MONDE  ..MALI .. ISRAËL

ML6950 (Disponible au Discobus 4)

toure_raichel_collective_tel_aviv_session discobus4C’est du mélange des cultures et des sensibilités, lorsque deux ou plusieurs personnes confrontent leurs vécus, leurs talents et leurs expériences que nait parfois la création originale ou l’inventivité.

Le guitariste malien ‘Vieux’ Farka Touré, 32 ans, fils du célèbre Ali Farka Touré, a pu se démarquer du blues africain de son père pour faire entendre l’héritage musical de son pays dans plusieurs courants musicaux modernes, comme le rock ou le reggae. Pour preuve aussi, cet album d’improvisations avec Idan Raichel, claviériste israélien mais également compositeur, arrangeur de talent et star d’une pop électro en Israël.

Pour la petite histoire, ils se sont rencontrés dans un aéroport en 2008 alors qu’ils étaient en tournée. Une complicité artistique est née dès ce moment et en 2010, dans le petit studio d’un ami à Tel Aviv, ils ont improvisé pendant trois heures en y mettant leur talent et leur spontanéité. Rejoints par d’autres musiciens israéliens et maliens. Ils ont pu ainsi créer quelques morceaux qui constituent The Tel Aviv Session.

On perçoit la chaleur et la sincérité de leur jeu dès le premier morceau (Azawade). Vieux Farka Touré fait glisser ses doigts sur la guitare avec vélocité tandis qu’Idan Rachel donne le ton, n’émergeant qu’après quelques minutes dans une improvisation proche d’un jazz du label ECM. Les phrasés musicaux se répondent et dialoguent dans une écoute mutuelle respectueuse et enrichissante. Toute cette jam session apporte son lot d’inventions, de musiques hypnotiques mais aussi de surprises.

Experience part d’un thème esquissé au piano, sur lequel vient se greffer l’interprétation fluide et magistrale de Vieux Farka Touré, rythmée par les incessantes palpitations de la calebasse. Plus de six minutes d’enivrement…

Touré crée la surprise par l’introduction de l’harmonica, assez blues, surtout dès la troisième minute, avec un solo époustouflant.

Ane Naahatka est la seule « vraie » chanson de l’album. La seule touche féminine aussi.

Enfin, Alem, pure merveille, clôt l’album à l’image de celui-ci : inventif et inspiré

DM

(Disponibilité de ce CD)

Amina ALAOUI « Arco Iris »

ECM Record, 2011

MUSIQUE DU MONDE MAROC

MJ8439 (Disponible au Discobus 4)

Il fut un temps où musulmans, chrétiens et juifs partageaient le même territoire, appelé Al-Andalus. Pendant quelques siècles, un véritable âge d’or permit le développement des sciences, des techniques, de la poésie, de la linguistique,… et de la musique arabo-andalouse.

Amina Alaoui en a prélevé l’émotion, la sensibilité et la poésie pour tendre vers un nouvel âge d’or, orienté autour du détroit de Gibraltar, sans autre frontière que l’amour de la musique et l’harmonie.

Mélange d’Orient et d’Occident, de musique médiévale, d’improvisations vocales et de cadences, Arco Iris rassemble douze titres évoquant les traditions différentes d’Andalousie, du Portugal, du Maroc, … comme les couleurs d’un arc-en-ciel.

Fado Menor distille une douce mélancolie sur des notes légères alors qu’Arco Iris, plus dansant, rappelle la saudade.

La voix suave d’Amina Alaoui a une capacité de se suspendre en vol à travers le son du violon, de l’oud, de la guitare ou de la mandoline. Chaque note est claire, chaque son distille un parfum qu’on ne perçoit que lors d’une écoute active (au calme ou au casque).

Jouissant d’une excellente production, ce bijou du label ECM possède un livret complet avec une « prose pour un arc-en-ciel » d’Amina Aloui, savante et poétique.

Et quand le disque des couleurs de l’arc-en-ciel tourne, c’est le soleil qui nous revient. DM

(Disponibilité de ce CD)

Concert de « SKAIDI », ce mercredi 17 août 2011

MUSIQUE DU MONDE  …………  NORVEGE

Festival d’Art de Huy, mercredi 17 Août 2011, 20 H 00

Un duo, un simple duo, et pourtant ce duo remplit toute la cour du Couvent des Frères Mineurs de Huy. Sur les notes de la contrebasse de Steinar Raknes, le chant joïk d’Inga Juuso s’élève, majestueux, venu du grand nord de la Norvège, là où les Saami chantent pour parler à la nature, dans cette terre où leur identité même passe par ce chant si contrasté.

Inga est petite dans une robe traditionnelle bleu-vert, son regard est inspiré, profond et mystérieux. Steinar est grand, sa contrebasse semble petite. Il semble hâlé par un soleil de six mois. Mais leur complicité se sent à chaque instant, respectueuse aussi.

Les morceaux présentés à cette soirée magnifique passent du chant traditionnel à un jazz excité, où l’improvisation à la part belle. Ils alternent joïk et ballades douces et tendres que Steinar Raknes interprète en anglais sur sa contrebasse.

Tous les moments de ce concert sont des moments forts, émouvants, vibrant. Le chant de gorge d’Inga Juuso étonne, fait sourire, puis impressionne. Les improvisations de Steinar sont à couper le souffle quand il se lâche.

Un très grand concert pour ouvrir un festival qui l’est encore davantage ! DM

Gabriela MONTERO « Solatino »

Emi Classics, 2010

CLASSIQUE

GB5883 (disponible au Discobus 4)

Gabriela Montero est une pianiste vénézuélienne qui occupe une place à part parmi les artistes classiques. Elle se tourne ici vers ses racines latino-américaines en nous proposant un récital original avec des œuvres de six compositeurs de cette région du monde.

Nous retrouvons notamment le célèbre compositeur cubain Ernesto Lecuona . Sa « Suite Espanola » est bien connue surtout pour le titre « Malaguena » qui, arrangé en chanson, fit le tour du monde. La première sonate du compositeur argentin Ginastera, commandée par le Festival International de Musique Contemporaine de Pittsburgh (1952) est, on le devine, d’une facture plus moderne, utilisant les techniques polytonales et dodécaphoniques mais elle reste tout-à-fait accessible par son caractère rythmique et l’influence de la musique traditionnelle. Pour le Brésil, la pianiste a choisi quelques pièces caractéristiques de Ernesto Nazareth. Les trois autres compositeurs sont comme Gabriela Montero vénézuéliens.

Mais ce qui fait l’originalité de ce programme, ce sont aussi les improvisations qui émaillent cet album. Faculté assez rare, en tout cas peu exploitée dans le milieu des artistes « classiques », l’improvisation apparait comme une qualité naturelle chez Gabriela Montero. En effet, dès son plus jeune âge, elle n’a cessé de développer cette faculté de créer de la musique dans l’instant à partir des œuvres classiques ou de mélodies diverses proposées par exemple par le public lors de ses concerts.

Dans un autre enregistrement présent lui aussi au discobus (GB5886), la pianiste proposait des improvisations sur des thèmes de J.S. Bach dans des styles très divers allant du jazz au latino comme dans l’album présenté ici. Depuis quelques années, la célèbre pianiste Martha Argerich défend cette artiste hors normes et l’invite notamment au festival de Lugano . Elle l’encourage à suivre sa propre voie.  PD

(Disponibilité de ce CD)

Derek BAILEY « Live At G’s Club »

Incus Dvd, 2004/2009

JAZZ

UB0162 (Disponible au Discobus 4)

Une bonne façon d’aborder la musique de Derek Bailey, c’est de le voir en action. Sur DVD, car sur scène ce ne sera plus possible, il est décédé en 2005.

Il faut voir ce vieux grand monsieur, très peu de temps avant sa maladie, faire galoper ses doigts sur le manche de sa Gibson, avec une assurance tranquille et une conviction d’autant plus étonnantes que les sons qu’il en tire paraissent de prime abord incohérents, discontinus. Mais qu’on ne s’y trompe pas, il y a derrière cette apparence chaotique une réelle inspiration, guidée par une longue expérience de la musique d’improvisation libre.

Derek Bailey a joué le plus souvent en solo, mais il a aussi été le partenaire des plus grands : de Pat Metheny et de Cecil Taylor, et aussi de David Sylvian et de Thurston Moore.

Quand le DVD se termine, on se sent bien plus proche de cette musique radicale, et on en vient à être reconnaissant d’avoir pu toucher du doigt une création aussi libre, par un monsieur par ailleurs plein d’humour et d’humilité. ML

(Disponibilité de ce DVD)