Le San Francisco Sound

ROCK   San Francisco Sound

San Francisco Sound 01

San Francisco Sound 02Au sein de la promotion et du développement du San Francisco Sound, on retrouve le producteur de concerts Bill Graham, parrain de la renaissance musicale des années 1960. Graham rend célèbre le Fillmore Auditorium et la Winterland Arena, les grandes salles de la scène rock psychédélique et de la contre-culture hippie de Haight-Ashbury à San Francisco.

Musicalement, ces groupes possédaient un son particulier et une lyrique qui les classaient dans un registre différent. Leur terrain de prédilection passait par la scène. Leur particularité réside dans une approche mélodique différente, une puissance des instruments électriques, une grande improvisation et des textes inspirés : l’hédonisme, l’amour, l’empathie, la fraternité, la solidarité, la « sagesse », les voyages, l’harmonie avec la nature et la réalisation personnelle et collective qui ont été la base de cette contre-culture.

La période d’euphorie se passe de 1965 jusque dans le milieu des années septante.

Bien que de courte durée, cet encart dans l’histoire récente du rock et plus encore son pendant philosophique va contaminer le reste du monde avec décalage et parfois provoquer un détournemSan Francisco Sound 03ent commercial outrancier à l’opposé des idéaux propagés. La fin de la guerre du Vietnam et le développement du grand capitalisme avec son individualisme exacerbé viendront éteindre le feu des utopies et laisseront s’égarer les restes de la tribu à Ibiza et à Goa.

Selon le célèbre parolier de Grateful Dead, Robert Hunter : « L’un des aspects les plus significatifs du San Francisco Sound, à ses débuts était l’orientation traditionnelle des musiciens. Presque tout le monde ne s’est colleté au rock qu’après un solide parcours folk » (1)

Une sélection de cd de ces groupes atypiques se trouvera bientôt dans votre Discobus dès le 15 décembre 2015.   YO

  1. San Francisco 1965-1970 : les années psychédéliques, Castor Music, Le Castor Astral (2006)

______________________________________________________

Interprètes du San Francisco Sound

Cold Blood  Sisyphus PointCulture mobile 1COLD BLOOD

« Sisyphus »    KC6390
« First Taste Of Sin » KC6391

..

..

..

..

Larry-Graham-and-Graham-Central-Station-Raise-Up  PointCulture mobile 1GRAHAM CENTRAL STATION

« Star Walk »   KG6380
« Jam : Anthology »  KG6382
« Raise Up »  KG6383
« Ain’t No ‘Bout-a-doubt It »  KG6500
 » Mirror »   KG6502

..

..

Mother_Earth People Tree  PointCulture mobile 1MOTHER EARTH

 » Stoned Woman  »    KM8100
 » The People Tree »    KM8102

..

 

....

..

Sly and the Family Stone Back on the Right Track  PointCulture mobile 1SLY & THE FAMILY STONE

 » Ain’t Nothing But The One Way  »    KS4220
 » A Whole New Thing  »  KS4222
 » Life »   KS4223
 » Back On The Right Track » KS4224
 » There’s A Riot Goin’On »   KS4225
 » Dance To The Music »   KS4226
 » Do The Rattle Snake  »     KS4227
 » Remember Who You Are »   KS4230

..

Tower Of Power Urban Renewal  PointCulture mobile 1TOWER OF POWER

 » Back On The Streets »KT6540
 » We Came To Play  » KT6541
 » Back To Oakland  » KT6543
 » Urban Renewal »  KT6544
 » Great American Soulbook » KT6545
 » In The Slot  » KT6546
 » Direct  »   KT6549
 » Est Bay Grease  »   KT6553

..

War Peace Sign  PointCulture mobile 1WAR

 » Deliver The World »  KW1290
 » All Day Music  »     KW1291
 » Why Can’t We Be Friends ? »   KW1293
 » Galaxy  »   KW1294
 » The World Is A Ghetto »    KW1295
 » Youngblood  »  KW1297
 » War  »  KW1303
 » Peace Sign  »  KW1304

beau_brummels-66  PointCulture mobile 1THE BEAU BRUMMELS

 » Autumn In San Francisco  »    XB254C
 » Triangle  »      XB254D
 » The Collection  »   XB254E
 » 66  »    XB254F
 » Bradley’s Barn  »    XB254G
 » Autumn Of Their Years  »    XB254H
 » San Fran Sessions  »     XB254I

..

..

Big Brother & The Holding Company Cheap Thrills PointCulture mobile 1BIG BROTHER AND THE HOLDING COMPANY

 » Cheap Thrills  »   XB395A
 » Big Brother & The Holding Com  »  XB395B
 » Cheaper Thrills  »  XB395C
 » Live At The Carrousel Ballroom 1968  »  XB395D
 » Nine Hundred Nights  »     XB395E

Blue Cheer The Original Human Being PointCulture mobile 1BLUE CHEER

 » Blue Cheer  »  XB584E
 » What Doesn’t Kill You…  »  XB584G
 » Original Human Being  »  XB584H
 » Dining With The Sharks  »  XB584I

..

Chocolate Watch Band Best Of  PointCulture mobile 1CHOCOLATE WATCH BAND

 » Best Of Chocolate Watch Band »   XC369B
 » Chocolate Watch Band  »  XC369C
 » No Way Out … Plus  »  XC369E
3
69

The Electric Flag Groovin' Is Easy  PointCulture mobile 1THE ELECTRIC FLAG

 » A Long Time Comin’  »  XE302D
 » Groovin’ Is Easy  »  XE302E
 » An American Music Band  »  XE302F

Electric Prunes Mass In F Minor  PointCulture mobile 1THE ELECTRIC PRUNES

 » Mass In F Minor  »  XE325A
 » Lost Dreams  »  XE325D
 » Stockholm 67  »   XE325E
 » Original Album Series  »  XE325H

Flamin' Groovies One Night Stand PointCulture mobile 1FLAMIN’ GROOVIES

 » Jumpin’ In The Night  »  XF434E
 » One Night Stand  »  XF434N
 » Groove In » XF434R
 » Sixteen Tunes  »  XF434U
 » Rock Juice  »  XF434V
 » A Bucket Of Brain  »  XF434X

Jerry Garcia Reflections  PointCulture mobile 1Jerry GARCIA

 » Garcia (The Wheel »  XG096A
 » Garcia 2″  XG096C
 » Reflections »  XG096D

Grateful Dead Sunshine Daydream  PointCulture mobile 1GRATEFUL DEAD

 » Sunshine Daydream »  XG701L
 » Closing Of Winterland  »  XG701M
 » Dead Ahead  »   XG701O
 » Anthem To Beauty  »   XG701P
 » Dick’s Picks, volume sixteen »   XG701R
 » Dick’s Picks, volume fifteen »  XG701S
 » Dick’s Picks, volume eleven »   XG701Y

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous du PointCulture mobile N°1 : Alain PIRE

Alain Pire PointCulture mobile 1Alain Pire est un fameux guitariste, originaire de Huy, bien connu pour son activité au sein des groupes Such A Noise, Abbey Road et Michel Drucker Expérience, entre autres. Il sera en concert avec son nouveau groupe Alain Pire Expérience, à l’Atelier Rock à Huy, le 11 octobre (en première partie : Moaning Cities).

À cette occasion, nous sommes heureux de vous proposer une rencontre avec l’homme et le musicien, dans le bus de PointCulture. Alain évoquera brièvement sa carrière, puis nous entraînera dans les méandres du rock psychédélique, avec, comme supports, son livre « Anthropologie du rock psychédélique anglais », et de nombreux extraits audiovisuels.

Ce sera également l’occasion de découvrir son nouveau CD « Cambridge », duquel Alain jouera quelques titres, dans une ambiance chaleureuse et intimiste.

Où ?             à HUY  Dans le PointCulture mobile N° 1 (discobus) : Avenue Godin-Parnajon (en face de la piscine)

Quand ?     Dimanche 5 octobre 2014 à 11 h 00  (durée 1 H 30)

Entrée ?    Entrée 5 €  (membres 3 € – étudiants 2 €) – Réservation souhaitée – pcm1@pointculture.be
– Apéro offert

DEEP PURPLE « Live In Stockholm 1970 »

Ear Music, 2014. Enregistrement 1970.

ROCK HARD ROCK  

XD288S  (Disponible au Discobus 4)

Deep Purple Live In Stockholm 1970  PointCulture moblie 1Dans la lignée des dinosaures du rock, le Tyrannosaure Rex était le plus fort, le plus adroit à la chasse, capable de presque tout. Ce Deep, de Blackmore Gillan Glover Lord Paice, s’en rapproche le plus.

La bande des cinq donne un aperçu de leur talent d’impro et de fusion musicale avec cette ardeur Hard Rock qui leur convenait à merveille.

Orgue Hammond et Stratocaster se disputent gaiement le leadership sur des morceaux à rallonge, chacun offrant aux spectateurs de l’époque la virtuosité de leur maître respectif.

Le plus beau résumé de ce concert est cette version de 19 minutes de Child in time. On se retrouve sur une autre planète peuplée de guitaristes à quatre mains.

À conserver pour la postérité. YO

(Disponibilité de ce CD)

Oliver LAKE «NTU: Point From Which Creation Begins»

Universal Sound 1971- réédition 2012

JAZZ SPIRITUAL JAZZ

UL0980 (Disponible au PointCulture mobile N°1)

Oliver LAKE NTU Point From Which Creation Begins  PointCulture mobile 1L’album s’ouvre avec Africa, quelques percussions légères -sanza (piano à pouces), congas, sonnette, divers petits instruments-, dans une ambiance de douce torpeur de savane africaine, nous amenant d’emblée au berceau de l’humanité, l’endroit où la création commence. Des cris de singe, quelques sifflements d’oiseaux et un grondement de lion, émis par des instruments improbables, complètent le tableau. Une ligne de basse, simple et claire, organise le chaos, installe le suspense, tandis que des notes de piano se détachent sur fond de barrissements d’éléphants d’abord lointains puis plus proches, lancés par les cuivres. Ce tableau naturaliste sert de toile de fond à quelques ambiances sonores prenantes, et à quelques envolées free.

Pour Tse’lane, changement d’atmosphère radical : une flûte traversière entame une mélodie aérienne, soutenue par une basse sautillante et un piano agile, reprise par les cuivres puis par la guitare électrique.

Sur Electric Freedom Colors, un patchwork de percussions légères et de bruitages divers, ponctués de petits cris, introduisent la guitare et la trompette, qui se répondent dans en entremêlât de notes. Et encore cette ligne de basse qui structure les accès d’autonomie des instruments.

Eiree est très introspectif : longues notes tenues et percussions en contrepoint, tandis que Zip termine l’album de manière débridée.

Ces expérimentations sonores sont caractéristiques du début des années 70. L’album date de 1971, mais se laisse encore écouter avec curiosité et fraîcheur. C’est free, c’est léger et profond.

Oliver Lake est une figure importante du jazz d’avant-garde, il est co-fondateur du Black Artists Group (équivalent pour Saint-Louis de l’Art Ensemble of Chicago) et a longtemps joué avec Julius Hemphill, au sein du World Saxophone Quartet.

NTU: Point Fom Which Creation Begins est son premier album solo, et est représentatif de ce que l’on appelle le deep spiritual jazz. ML

(Disponibilité de ce CD)

HERMAN DÜNE «Mariage A Mendoza»

Green United Music, 2013

ROCK MUSIQUE DE FILM

XH499H (Disponible au PointCulture Mobile N° 1)

herman dune mariage a mendoza PointCulture Mobile N° 1Parisien d’origine, le groupe se composait d’une fratrie. André quitte l’embarcation en 2006 et laisse le gouvernail à ses deux frères, auteurs de compositions à foison.

La bande originale du film Mariage à Mendoza d’Édouard Deluc leur est confiée. Pour l’occasion, on reste en famille avec l’adjonction de la sœur aux chœurs.

En symbiose totale avec le scénario du film, l’album parcourt en une vingtaine de morceaux taillés aux couteaux l’expression mélancolique des paysages argentins.

Guitares spatiales et guitares flamenco exhalent leur texture sur des ambiances mélancoliques ou sur de jolies ritournelles.

La voix reconnaissable de David Ivar joue sans difficultés dans les différents registres abordés. Enjouée, gaie, mélancolique, elle fonctionne à merveille sur chaque plage chantée. Respectant les grands préceptes des écritures de BO élaborés par Morricone, les frangins ont respecté leur cahier de charges avec conviction. Agréable et sautillant. YO

(Disponibilité de ce CD)

..

AC/DC «Live At River Plate»

Sony Music, 2012

ROCK HARD ROCK

XA083F (Disponible au Bus de PointCulture)

acdc_live_at_river_plate bus_pointcultureAmis du soir et du comptoir, bonsoir.

Le plus grand groupe de la troisième mi-temps des fans de football vous salue.

L’écolier le plus célèbre de la scène hard-rock et ses amis ont réussi l’exploit d’exploiter le live sorti sur DVD en 2011 et maintenant sur CD.

L’énorme machine de communication et de marketing made in Australia frappe aux portes des indécrottables adorateurs de « duckwalk » et de sa superbe casquette.

Sans les images, on écoute un album digne d’un bon coverband du groupe avec bien sûr 64 218 Argentins venus voir ces bientôt trois fois vingt balais et leur show démentiel réglé comme du papier à musique (quoique).

Cerise sur le gâteau, 782 individus non-identifiés sont regroupés pour l’occasion sous diverses nationalités pour assister au déhanchement d’Angus, et autres prouesses de l’artiste. L’ensemble, au cri de guerre « Angus, Angus, Angus », se déchaîne sur les rythmes soutenus à coups de Gibson SG et de ses 2000 watts d’amplis chauffés au rouge.

Le groupe semble fatigué, les solos moins précis, le tempo se perd. Thunderstruck a parcouru trop de kilomètres. La comparaison avec Amsterdam en juin 2009 est flagrante.

Trêve d’hostilité. Reconnu comme faisant partie du conglomérat des fadas qui ne peuvent passer une semaine sans écouter au moins une plage de ces malades, force m’est de reconnaître que ces gaillards australiens ont depuis 1973 martelé mes pauvres tympans sur des riffs simples et efficaces enrobés par des solos percutants et la voix de feu Bon Scott et ensuite de son remplaçant Brian Johnson.

Je reste scotché sur le Live ’92, net, sans bavures, dynamique (XA082W). YO

(Disponibilité de ce CD)

Alvin LEE a cessé les gammes du «blues en do»

ROCK

alvin_lee  bus_pointcultureBiberonné au son jazz et blues de ses parents, il débute son parcours pro en 1962 avec les Jaybirds au Star-Club de Hambourg, suivant de peu les premières prestations des Beatles.

Dés 1966, il s’installe à Londres avec son groupe et conquiert, après une invitation au National Jazz & Blues Festival en 1967, une renommée quasi instantanée aux USA.

Son jeu de guitare ultra-rapide, ainsi qu’un mélange inédit de blues, de swing jazz et de rock enchante un public fasciné qui voit en lui l’image idéale de ce qu’on appellera plus tard le guitar hero. Un peu à l’étroit dans son rôle de guitariste de Ten Years After, Alvin enregistre en 1973 l’album On the Road to Freedom avec le chanteur de gospel américain Mylon Lefevre et bon nombre de talents du rock comme George Harrison, Steve Winwood, Ron Wood et Mick Fleetwood, un album porté aux nues, au premier plan du country rock.

Les années 80 voient surgir un nouveau virage dans sa vie artistique avec deux albums en collaboration avec Steve Gould des Rare Bird, et une tournée importante avec l’ancien guitariste des Rolling Stones, Mick Taylor.

Capturé sur la pellicule dans le documentaire du festival de Woodstock, son jeu inspiré l’a catapulté au panthéon des virtuoses de la six cordes. Des images à conserver, à voir, découvrir, revoir.

Actif principalement sur scène ces dernières années, Alvin Lee est resté fidèle à lui-même. Ses enregistrements les plus récents ont gardé ce caractère indémodable d’un blues rock tant apprécié, sans autres influences que la sienne.

Emporté par une banale opération chirurgicale, le maître de la Gibson 335 a offert une des plus belles pages de l’histoire du rock et, dans son cas, l’histoire avec un grand «H». YO

Discographie d’Alvin LEE au Bus :

..

..