Lee HAZLEWOOD «Trouble Is A Lonesome Town»

ROUTE 66

ROCKSINGER SONGWRITER

OKLAHOMA : Etape d’Oklahoma City

XH328Q (Disponible au PointCulture mobile N° 1)

Lee+Hazlewood PointCulture mobile 1Barton Lee Hazlewood, compositeur de 300 chansons, naît en 1929 à Oklahoma City en plein déclin économique dû à la grande dépression. La ville se redresse pendant la seconde guerre mondiale par les efforts du New Deal et l’installation de la plus grande base militaire de l’armée de l’air. En 1958 se déroule le premier « Sit in » en faveur des droits civiques, une nouvelle formule de lutte. L’histoire récente restera marquée par l’attentat perpétré en 1995, qui fera 168 morts et plusieurs milliers de blessés.

Sa notoriété se construit autour de son caractère de bourru et d’emmerdeur du show-business. On peut parler de plusieurs vies musicales, étapes franchies pas-à-pas. Dans la liste non-exhaustive de ses activités, Lee sera tour à tour étudiant en médecine, batteur dans l’armée, Dj de la radio militaire en Corée. Une rencontre marquera ce premier chapitre : Duane Eddy, apprenti guitariste.

En 1955, il créera le label Vev, destiné à promouvoir les artistes locaux, il sera le premier à passer Elvis Presley en radio. On retrouvera collé à ses bottes un jeune Phil Spector, qui clamera haut et fort la filiation du son de guitare qui influencera la scène britannique : le Twang.

En 1966, notre ours rejoindra la clan Sinatra qui lui apportera le succès avec deux de ses meilleures écritures pour duo et aussi deux ou trois bricoles avec le « milieu »: These Boots Are Made for Walkin’, composé pour (et enregistré avec) Nancy Sinatra et Something Stupid, que la même Nancy partagera avec son papa crooner.

En 1995, le duo avec Nancy se reconstituera en Suède, pays d’accueil d’Hazlewood, où celui-ci concevra ensuite l’un de ses chefs d’œuvre : Cowboy in Sweden.

Madrugada, The Webb Brothers, Kid Loco, Jarvis Cocker, Lambshop, Calexico lui rendront hommage via un respectueux Total Lee (X 903U).

Âgé de 78 ans il partira emporté par le cancer dans la ville qui a forgé sa réputation.

Sa musique se composera de textes à double et même parfois à triple sens. Il sera l’auteur de compositions folk country. Véritables perles, les plages de ces albums seront une déclinaison de ballades parfaites dans l’expression de cet american way of life que représente le personnage mythique du cow-boy. YO

(Disponibilité de ce CD)

CHICAGO HOUSE

ROUTE 66

ROCK HOUSE

ILLINOIS : Première étape : Chicago

Chicago

Chicago est la troisième plus grande ville des États-Unis, située dans l’État de l’Illinois. Elle constitue le deuxième centre industriel des États-Unis et constitue un centre de communication majeur de voies terrestres (l’un des plus importants en Amérique du Nord) et de transports aériens avec ses deux aéroports internationaux : O’Hare et Midway.

Chicago a acquis une grande renommée culturelle. Elle est bien connue pour avoir la musique dans l’âme et a toujours été un centre majeur pour la musique dans le Mid-West, surtout au début des années 1900, quand la « grande migration » d’ouvriers pauvres d’origine afro-américaine des villes industrielles du sud du pays a apporté les musiques traditionnelles comme le jazz et le blues.

À Chicago, le jazz a donné naissance à la scène locale appelée Chicago Jazz.

Cette ville a également connu une scène prospère en matière de musique folk, en particulier dans les années 1960 et 1970.

________________________________________________________________________

La House

Chicago est aussi célèbre pour être le lieu de naissance de la House music et de certains de ses sous-genres comme l’Acid house, la Hip house, la Deep house, la Tech house, la Diva house, qui sont d’autres genres de musiques électroniques directement liés à la House music.

Ses principaux représentants sont mondialement connus et incluent les Fingers, Inc., Steve Hurley, Curtis Jones, Adonis, Lil’ Louis, Ten City.

________________________________________________________________________

Fingers, Inc. est composé du célèbre producteur Larry Heard (Mr. Fingers) et des chanteurs Robert Owens et Ron Wilson. Le groupe s’est fait connaitre pour ses quelques morceaux de Deep house, pionniers de leur genre, réalisés au milieu des années 80.

fingers_inc_another_side discobus4KF2720

FINGER INC.

« Another Side » – 1988

(Disponibilité de ce CD)

________________________________________________________________________

Steve Hurley se forge d’abord une solide réputation de DJ en mixant pour WBMX, la fameuse station de radio de Chicago. Sa première composition marquante, Music is the Key – parue sous le pseudonyme de J.M. Silk, l’inscrit parmi les fondateurs du son house de Chicago. Mais c’est avec le hit Jack Your Body (1986) que Steve « Silk » Hurley atteint l’apogée de son art. Il s’avère prolifique en retravaillant des chansons de nombreuses stars pop et RnB telles que Madonna, Prince, Diana Ross, Jennifer Lopez, Brandy ou encore le groupe En Vogue.

steve_silk_hurley-work_it_out_compilationKH8555

Steve « Silk » HURLEY

« Work It Out Compilation » – 1989

(Disponibilité de ce CD)

________________________________________________________________________

Green Velvet, de son vrai nom Curtis Jones, se distingue par une apparence extravagante, aux influences telles que David Bowie, Grace Jones ou Sly Stone.

green_velvet_the_nineties discobus4..

XG785C

GREEN VELVET

« The Nineties (1993 A.D. Through 1999 A.D) » – 1999

...

green_velvet_whatever discobus4XG785D

GREEN VELVET

« Whatever » -2001

..

(Disponibilité de ces CD)

________________________________________________________________________

Adonis est un compositeur et producteur américain de musique électronique qui a grandement contribué au développement de la scène house de Chicago. Il excelle aussi bien dans la House « brute » des premières heures (No Way Back, Rockin’ Down The House, The Poke) que dans l’Acid house (H.O.U.S.E., Tom Tom, Clap Me) et la Deep house (Lost in the Sound), nombre de ses morceaux figurant parmi les classiques absolus du genre.

the_history_of_the_house_sound_of_chicago discobus4K 9097

HOUSE MUSIC FROM CHICAGO

« The History Of The House Sound Of Chicago, Vols 13-15 »

(Disponibilité de ce CD)

________________________________________________________________________

Lil’ Louis (ou Lil Louis, diminutifs de Little Louis, « Petit Louis ») est le pseudonyme privilégié de Marvin Louis Burns, disc jockey et producteur de musique. Son titre French Kiss (publié en 1989) lui a assuré une renommée mondiale.

Lil Louis & The World - From the Mind of Lil Louis - discobus4KL6131

LIL’ LOUIS AND THE WORLD

« From The Mind Of Lil Louis »  – 1989

(Disponibilité de ce CD)

________________________________________________________________________

Ten City est un groupe de House music et Garage des années 1980 et 1990 originaire de Chicago. Il a connu un succès populaire grâce à une dizaine de tubes. La plupart des morceaux du groupe sont sortis à l’origine sur le label Atlantic Records, mais depuis 1996, des rééditions et remixes sont parus sur le label new-yorkais Ibadan Records.

ten_city_no_house_big_enough discobus4KT3166

TEN CITY

« No House Big Enough » – 1992

ten_city_that_was_then_this_is_now discobus4KT3167

TEN CITY

 » That Was Then This Is Now  » – 1994

(Disponibilité de ces CD)

En route pour la prochaine étape…   YO

Glen CAMPBELL « Ghost On The Canvas »

ROUTE 66

MUSIQUE DU MONDE USA ..COUNTRY

NOUVEAU MEXIQUE : Étape d’Albuquerque

Membran, 2011

MB0036 (Disponible au Discobus 4)

Il est toujours triste d’apprendre qu’il s’agit du dernier album d’un artiste toujours vivant.

Ça laisse un goût de regrets anticipés, presqu’une nécrologie écrite avant l’heure. Et des questions aussi (s’il en avait fait un de plus, serait-ce un chef-d’œuvre ?)

Avec Ghost On The Canvas, Glen Campbell met fin à sa carrière. Et quelle carrière ! 76 ans, dont 50 comme chanteur country, guitariste, acteur et animateur de télévision, 70 albums, 4 Grammy Awards, un Golden Globe, son intronisation au Country Music Hall Of Fame, …

Alors, avant qu’Alzheimer n’emporte sa mémoire, Glen s’est entouré de collaborateurs de choix, comme Jakob Dylan (fils du Bob), Chris Isaak ou Bill Corgan (Smashing Pumpkins). Et il sort un album d’une production impeccable et à l’instrumentation délicate ; dix chansons mélodieuses mettent en avant sa voix étonnamment jeune et claire et se relient les unes aux autres par de courts instrumentaux un peu aériens.

Dès le premier titre, A Better Place, on entre dans la nostalgie et les souvenirs. Sur des arpèges à la guitare et une voix toujours assurée, les paroles tombent comme un couperet : « J’ai essayé, j’ai échoué… j’arrange le passé à ma façon … une meilleure place attend ».

La suite de l’album se veut tantôt plus énergique, passant de la pop au rock, tantôt plus tendre, comme l’agréable Hold On Hope.

Mais trois chansons harmonieuses et touchantes émergent vraiment. Ghost On The Canvas est une ballade country mélancolique et poignante (« Je connais un endroit entre la vie et la mort pour vous et moi… »). Any Trouble jouit d’une mélodie positive, qui évoque un peu celles de John Denver. Enfin, There’s No Me.. Without You est un bijou de tendresse et d’amour, une ballade ‘slow’ qui se prolonge avec un plaisir incroyable sur des solos alternés de guitares – on voudrait que ça dure encore vingt minutes de plus…

Avec Ghost On The Canvas, Glen Campbell tire sa révérence avec classe et émotion. DM

(Disponibilité de ce CD)

Jimmie Dale GILMORE « One Endless Night »

ROUTE 66

MUSIQUE DU MONDE USA ..COUNTRY

TEXAS : Étape d’Amarillo

Seule étape d’importance de la route 66 au Texas, Amarillo est une ville d’environ 200,000 habitants, proche du Canyon de Palo Duro (le deuxième aux USA après le Grand Canyon). Avec une économie orientée vers le commerce du bétail, le gaz, l’hélium et le pétrole, Amarillo n’est pas une ville pour les gens sensibles aux différences de température.

C’est là que naît en 1945 Jimmy Dale Gilmore. Il possède une belle voix de ténor, expressive à l’accent chantant, parfois un peu nasillarde. Influencé par Hank Williams et le honky-tonk, il fonde les « Flatlanders » dans les années 70, groupe qui sort un album malheureusement peu distribué.

En 1988, il revient à la musique et sort son premier album solo. Il continue toujours à jouer et à chanter, malgré son incursion dans le monde du cinéma (il joue dans The Big Lebowski).

Son style est proche du ‘Lubbock sound’, un peu rock avec des racines country (comme dans la chanson Peggy Sue).

Windcharger Music, 2000

MB4364 (Disponible sur demande)

One Endless Night est un album de country pourtant varié, passant des ballades assez carrées (Georgia Rose, No Lonesome Tune, Ripple) aux ballades plus pop voire rock’n’roll (le titre bonus du CD). Goodbye Old Missoula, tendre et douce, est sans doute la plus agréable ballade de l’album.

Outre ses propres compositions, il interprète les chansons de ses anciens musiciens ou des chanteurs « de son époque » et invite quelques chanteuses comme Emmylou Harris ou les Calloway Sisters.

On peut y trouver aussi une intéressante reprise de Mack The Knife, très lente et douce, intégrée dans la bande originale du film Un Prophète de Jacques Audiard. DM

En route pour la prochaine étape…

(Disponibilité de ce CD)